Comment les investisseurs évaluent-ils les équipes fondatrices ?

« Mon équipe a tout ce qu’il faut pour réussir ce projet, vous serez heureux de travailler avec elle, elle est digne de confiance… »

Le contrat d’investissement est un contrat intuitu personae (eu égard à la personne avec laquelle on contracte). Le caractère a nettement plus d’importance que les diplômes, expertises et expériences et le tempérament ne figure pas dans un plan d’affaires.

L’équipe est l’élément essentiel dans la décision d’investir et les attitudes, comportements et caractères sont les éléments essentiels pour jauger une équipe. Or ces éléments ne sont jamais reflétés dans un document écrit.

Donc, il y a fort à parier qu’il y aura une mise sur le gril des membres de l’équipe fondatrice. Les investisseurs évaluent les équipe de manière largement subjective (au feeling, à l’instinct…) : « elle a du cran », « il a ce qu’il faut », etc.

 Voici quelques questions typiques que se posent la plupart des investisseurs : « Les membres de l’équipe ont-ils ce qu’il faut pour fonctionner ensemble et affronter les temps difficiles ? Serais-je heureux de travailler avec eux : sont-ils des gens d’un commerce agréable, est-il facile de travailler avec eux ? Sont-ils réellement dignes de confiance ? » (Source: "L’art et la manière de solliciter des fonds privés pour ma start-up")

Au fur et à mesure de leurs expériences nombre d’investisseurs ont développé des techniques et des outils de questionnement afin de déceler les traits de personnalité qu’ils s’attendent à rencontrer chez un « bon » fondateur.

Il s’agit pour les financeurs de sonder de manière rationnelle, par une batterie de questions cohérentes, la légitimité « startuppeuriale » des porteurs de projet qui les sollicitent. La plupart des capitaux-risqueurs mettent eux-mêmes au point, de manière empirique, leurs propres méthodes et outils de questionnement des fondateurs de start-up, mais tous visent, grosso modo, à déceler une huitaine de traits de personnalité importants à leurs yeux, parce que ces caractéristiques individuelles sont en corrélation avec la performance (la réussite) de la jeune pousse.

Traits de personnalité positifs des fondateurs :

1) Le sens (aigu) des affaires, le flair, la perspicacité. La connaissance du secteur d’activité et du marché.

2) L’aptitude à s’adapter, la flexibilité. Self contrôle et adaptation émotionnelle.

3) L’ambition. L’envie de résultats, la persévérance qui est la force conductrice menant aux résultats.

4) La créativité. Le sens de l’initiative individuelle, la spontanéité dans la prise de décision.

5) L’empathie envers les autres. La prise en compte des intérêts des collaborateurs, des clients et des partenaires.

6) La passion et la motivation, incontournables pour atteindre des objectifs sur le long terme et pour persévérer dans l’effort, ce qui permet de surmonter les difficultés et les défis.

7) La capacité de persuasion. L’aptitude à faire en sorte que les tâches soient remplies (bien exécutées) par les autres.

8) Le leadership. L’aptitude à motiver et inspirer les membres de l’équipe.

Source : le test « STAR » (Startup Team Aptitude and Readiness) mis au point par VillageCapital en association avec Waypoint People Solutions (sociétés américaines de consultance en métriques de psychologie)

Share Startuponomy’s Newsletter